« A la suite de saint Martin, mettons-nous à l’école du Christ… devenons toujours plus ses disciples… » Ainsi s’exprimait Mgr Aubertin, archevêque de Tours, ce jeudi de l’Ascension, au cours de la messe au parc des expositions. Quelque 7000 personnes y ont pris part. Voici son homélie…

Chers Frères et sœurs,

Il y a un an et demi, environ, alors que nous nous apprêtions à ouvrir solennellement ce temps jubilaire commémorant le mille sept centième anniversaire de la naissance de saint Martin, celui que nous vénérons comme l’apôtre des campagnes, comme le témoin de la vraie foi, l’icône de la charité en actes… le Saint-Père annonçait une année de bienfaits, une année jubilaire… Le Pape François nous invitait ainsi à passer les portes de la miséricorde divine.

Heureuse coïncidence qui nous faisait célébrer en un même temps la largesse infinie du Cœur de Dieu et saint Martin qui en est comme le symbole, l’icône vivante.

Le 11 novembre 2009, nous étions réunis ici même… avec plus de 7000 diocésains… nous célébrions alors comme la conclusion de cette année de réflexion synodale au cours de laquelle des centaines de groupes de lectio divina s’étaient constitués autour des Actes des Apôtres… des groupes qui perdurent et continuent de porter du fruit.

Comme les apôtres… comme les premières communautés chrétiennes… nous avions voulu nous mettre à l’écoute de ce que l’Esprit-Saint voulait dire à notre Eglise de Touraine… Des orientations ont été promulguées pour nous aider à aller au large. Poussés par le souffle de l’Evangile, nous nous sommes efforcés d’avancer sur le chemin de la proximité et de l’accueil… Proximité du monde des jeunes, proximité dans notre désir d’une solidarité plus grande, d’un accueil toujours plus fraternel et plus inventif… Nous avons rappelé avec force l’urgence d’une annonce de la Bonne Nouvelle du Christ Sauveur… annonce toujours plus ajustée et annonce toujours respectueuse de l’autre.

Huit années se sont écoulées… nous avons compris qu’il nous fallait nous mettre à l’école du Christ serviteur… nous avons ouvert notre cœur à la miséricorde… nous nous efforçons d’en être les signes vivants, des signes certes bien imparfaits, mais des signes généreux… Nous avons parcouru beaucoup de chemin, il nous faut aller plus loin encore.

Nous voici rassemblés aujourd’hui en Eglise… Peuple de Dieu, corps du Christ, temple de l’Esprit Saint… Corps dont le Christ est la Tête, Corps dont nous sommes les membres vivants. Peuple de baptisés remplis de l’Esprit-Saint, confirmés par son onction, fortifiés par son souffle de vie… Peuple ouvert au souffle créateur, au souffle régénérateur, au souffle missionnaire. Peuple dont chacun de nous est un membre vivant sur lequel le Christ doit pouvoir compter… Peuple de serviteurs aussi zélés que désintéressés… Nous sommes rassemblés toutes générations confondues… jeunes et moins jeunes et c’est sur ce peuple divers que l’Esprit veut reposer comme l’annonçait déjà le prophète Joël… « Vos fils et vos filles prophétiseront… vos anciens seront instruits par des songes. »

Voici que nous sommes rassemblés comme les apôtres autour de leur Seigneur le jour de l’Ascension… comme les apôtres et les disciples en ce temps du cénacle, comme la foule des croyants le jour de la Pentecôte… Il y a quelques semaines nous avons eu la joie de nous retrouver à Lourdes : confirmands, malades, hospitaliers, pèlerins. Nous avons vécu un beau moment de partage, d’écoute, de service … nous avons vécu la joie de la rencontre… Au cours de cette année, beaucoup se sont retrouvés pour préparer leur cœur et leur intelligence à ce don que le Christ nous fait de son Esprit … Chacun, adulte, jeune, malade, porteur de handicap… chacun s’est préparé de tout son cœur à ce beau moment, que nous vivons. Comme nous le dit la première lecture, c’est dans l’Esprit-Saint que vous serez baptisés… C’est l’Esprit-Saint qui fera de vous futurs confirmés, qui fera de chacun de nous baptisés… les témoins du Christ ressuscité… Au jour de l’Ascension, alors qu’il prenait congé de ses disciples, Jésus leur a promis un autre défenseur, un autre consolateur ; le jour de la Pentecôte, il réalise pleinement sa promesse…

Aujourd’hui, Frères et Sœurs, Ascension et Pentecôte se confondent… Jésus réalise, pour nous et en nous, cette même promesse, Jésus nous fait le don de son Esprit pour que nous soyons ses témoins… Jésus fait de chacun de nous des disciples missionnaires comme aime à le dire le pape François.

Frères et Sœurs, nous sommes l’Eglise de saint Martin, il a su se laisser saisir par la grâce de Jésus… l’amour du Père… la force de l’Esprit-Saint. C’est la grâce de l’Esprit-Saint qui lui a permis de voir en l’autre… de voir dans le pauvre, dans le mendiant, le persécuté… l’accusé… le visage du Christ… Martin, à la suite du Christ, a su se faire pauvre parmi les pauvres, serviteur de tous, soucieux de servir le Christ présent en tout autre… A la suite de saint Martin, mettons nous à l’école du Christ… devenons toujours plus ses disciples… comme nous y invite saint Jean, particulièrement en ce temps fort de l’année liturgique, prenons le temps de « demeurer » près de Jésus, de demeurer en Jésus… de le laisser transformer notre cœur à l’image du sien…

Il nous revient de devenir les missionnaires dont notre monde a besoin. Ne nous contentons pas de levers les yeux au ciel comme ces Galiléens dont nous parle la première lecture de ce jour… allons dans notre Galilée, là où le Christ nous attend… La Galilée, image de notre monde… carrefour des nations, espace de rencontres, de confrontations… d’enrichissement vrai, fait de partages profonds… N’ayons pas peur d’élargir l’espace de notre tente, n’ayons pas peur de nous laisser saisir par la force de l’Esprit et n’ayons pas peur de vivre en semeurs d’amour, de pardon, de miséricorde…

Le Christ nous précède en notre terre de Touraine, il nous attend… J’aime à rappeler que dans notre Église chacun doit trouver sa place… nous avons besoin les uns des autres… nous avons besoin de la créativité, de l’audace des plus jeunes, nous avons besoin de la sagesse, de l’endurance des anciens…

Le Christ veut pouvoir compter sur chacun d’entre nous pour que notre monde soit plus juste, plus vrai, plus aimant, il veut pouvoir compter sur chacun d’entre nous pour que l’Eglise soit vraiment le signe de Celui qui a donne sa vie pour que le monde ait la Vie et la vie en abondance.

A M E N

Les confirmations

Au cours de cette célébration, près de 500 personnes ont été confirmées par Mgr Aubertin, ainsi que par Mgr Maillard, archevêque de Bourges, Mgr Malle, évêque de Gap, Mgr Maupu, évêque émérite de Verdun, Mgr Pansard, évêque de Chartres, et par trois prêtres de notre diocèse : le père Jean-Pierre Gaillard, vicaire épiscopal du secteur nord, le père Simon Lévêque, vicaire épiscopal du secteur sud et le père Christophe Raimbault, vicaire général.

L’envoi

A la fin de la célébration, Mgr Aubertin a également incité les fidèles à s’engager davantage « sur les chemins de Touraine » et leur a donné rendez-vous dimanche 2 juillet à la cathédrale St-Gatien. Voici son mot d’envoi :

« Et maintenant, je vous envoie :

  • sur les pas et à la suite de saint Martin, au terme de notre grande année jubilaire !
  • dans la dynamique des Orientations diocésaines.
  • pour poursuivre l’œuvre de porter l’Évangile dans tous les lieux de votre vie, dans tous les lieux de notre diocèse et au-delà, dans nos, dans vos communautés, mais également dans toutes les périphéries.
  • pour poursuivre l’œuvre d’ouverture et d’accueil auprès des plus fragiles et des plus pauvres.
  • pour porter ensemble, avec notre Saint-Père, la dynamique de réflexion et d’action auprès des jeunes, dans la perspectives du synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » prévu l’an prochain à Rome après consultation dans tous les diocèses.
  • pour être chaque jour encore plus emplis de la force de l’Esprit, pour devenir encore mieux de véritables disciples missionnaires de la Parole de réconfort et d’encouragement dont notre monde a tant besoin.

Allez, je vous envoie sur les chemins de Touraine, vous, les disciples missionnaires de saint Martin.

Donnez à chacun de tirer les enseignements de cette Année Saint Martin, dans vos paroisses, doyennés et groupes, à l’occasion de la nuit des églises, la dernière semaine de juin et je vous donne rendez-vous le 2 juillet à la cathédrale pour l’ordination presbytérale de François Coüasnon.

A NOTER :

Nous reviendrons plus en détails sur cette célébration dans le journal diocésain du mois de juin dont la publication est, en raison de l’évènement, exceptionnellement reportée de 15 jours environ.

Sur RCF :

Vous pouvez :

– REECOUTER LA MESSE diffusée en direct ;

REECOUTER L’EMISSION réalisée en direct avant la célébration, émission sur l’Année Saint Martin, avec notamment le père Raimbault, vicaire général, et Brigitte Bécard, déléguée épiscopale à la solidarité.

Translate »